ANALYSE DE L'EAU D'IRRIGATION POUR LE MARAîCHAGE

Analyse d'eau non réseau pour les maraîchers

 


La qualité de l’eau influe grandement sur la fertilité de la terre que vous cultivez. Elle joue sur la croissance des légumes et des fruits. Si l’eau que vous utilisez est contaminée par des agents pathogènes ou par des pesticides, vous devrez probablement faire face à de nombreux problèmes liés à la croissance des plantes. De plus, les légumes sont pour beaucoup constitués essentiellement d’eau, si celle-ci est de mauvaise qualité, vous pourrez faire face à des répercussions sanitaires. C’est pour ces raisons que vous avez la nécessité d’analyser l’eau que vous utilisez pour vos cultures.

 

Les différentes techniques d’irrigation

 

L’eau est essentielle pour la culture des fruits et des légumes. Pour arroser les plants et arbres fruitiers, différentes technique d’irrigation sont possibles.

La plus connue est l’aspersion. Cette technique consiste à projeter de l’eau en l’air pour tomber à la surface du sol sous forme de fines gouttelettes. Elle est utilisée pour arroser de larges parcelles constituées de plants très rapprochés comme par exemple pour les champs de tournesols. Cette technique d’irrigation procure de nombreux avantages comme par exemple la facilité de déplacer les arroseurs d’une culture à l’autre, elle assure l’aération au sol, c’est une solution économique car il n’y a pas besoin d’acheter fréquemment des tuyaux…

La seconde technique la plus pratiquée par les maraîchers est le goutte-à-goutte. Cette technique est également appelée « micro-irrigation » ou « irrigation localisée ». Le goutte-à-goutte consiste à apporter l’eau sous faible pression au niveau des pieds de chaque plante au compte-goutte à l’aide de petits tuyaux posés sur le sol. Il est également possible d’arroser directement les racines des plantes avec l’irrigation localisée. Dans ce cas, les tuyaux sont enterrés. Parmi les avantages que procure cette technique, il y a notamment le fait qu’elle permet de diminuer la consommation d’eau, qu’elle limite les pertes par évaporation et qu’elle ne favorise pas la pousse des mauvaises herbes situées entre chaque plant. La micro-irrigation est souvent utilisée à l’intérieur des serres pour irriguer des plants de légumes ou les pieds de petits arbres fruitiers comme par exemple les plants de tomates ou les framboisiers.

 

Réglementation de l’eau pour les maraîchers

 

Dans le cadre du Paquet Hygiène en production végétale, les exploitants du secteur alimentaire doivent respecter les mesures qui visent à contrôler la qualité de l’eau. Les exigences ne sont pas les mêmes entre l’eau d’irrigation et l’eau de lavage.

Avant de vendre vos fruits et vos légumes sur les marchés, vous devez les lavez. Attention, la dernière eau de lavage doit être potable. Vous devez donc être en mesure de présenter des analyses qui prouvent la potabilité de votre eau, si vous n’utilisez pas celle du réseau.

Avant de créer votre exploitation, renseignez-vous sur les réglementations relatives à l’usage de l’eau pour les maraîchers dans le règlement (CE) N° 852/2004 du parlement Européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires.

 

Demandez votre analyse d'eau d'irrigation et/ou de lavage

 

Pour savoir si l’eau de votre forage, puits, bassin ou étang est potable et pour connaître les propriétés chimiques de cette eau, demandez votre analyse de potabilité chez AGRILAB4A.

L’analyse de potabilité (180.81€), se compose de :

Une analyse microbiologique/bactériologique
Une analyse physico-chimique
Pour bénéficier de conseils supplémentaires sur l’eau qui arrosera vos fruits et légumes, le tarif s’élève à 236.61€.

Je commande mon kit d’analyse d’eau pour maraîchers

Mon panier
articles
0.00 € TTC
Total :
0.00 € TTC